mercredi 17 février 2016

Quelqu'un qu'on aime, Séverine VIDAL



Quatrième de couverture :

« Matt craignait le pire. Il sent sur son cou la main de son grand-père, qui prend la parole :
– Je perds la mémoire. Et ce jeune homme, assis là, il m’emmène en tournée à travers les USA pour réveiller les souvenirs enfouis. C’est pas beau, ça ?
Antonia et Luke hochent la tête, ensemble, parce qu’ils sont émus, Matt le voit dans le rétro. Gary relâche son étreinte et :
– Qui pourrait rêver meilleur petit-fils, hein ?
Matt craignait le pire et ce n’est pas ce qui est arrivé. C’est même tout le contraire. »

208 pages, Éditions Sarbacane, Collection « Exprim' », août 2015



Ce que j’ai pensé de cette lecture : 

Son grand-père étant touché par la maladie d’Alzheimer, Matt décide de faire une pause dans ses études universitaires afin qu’il revive ses souvenirs en organisant un voyage quelque peu spécial. En effet, des dizaines d’années plus tôt, Gary, son aïeul, avait suivi le célèbre chanteur Pat Boone lors d’une de ses tournées. Ils vont donc refaire ce périple. Cependant, à quelques jours de quitter le Texas pour gagner la Californie, Matt est contacté par son ex, qui lui apprend qu’il est le papa d’Amber, une petite fille de maintenant dix-huit mois, et qu’il doit absolument s’en occuper quelque temps. Matt décide de partir tout de même, responsable à la fois d’un vieux monsieur et d’un bébé. Mais puisqu’ils sont coincés à l’aéroport à cause d’une tempête, Matt loue une voiture pour faire la route ; c’est alors que deux parfaits inconnus vont leur demander de se joindre à eux pour regagner la Californie.

C’est un joyeux périple que nous allons faire en compagnie de ces cinq protagonistes : Gary, Matt, Amber, mais aussi Antonia, qui a décidé de quitter son compagnon violent et souhaite décrocher un poste chez My Luxury Home, et Luke, qui a fui son foyer et semble cacher un lourd secret. Tous sont émouvants à leur façon et ils ne vont pas tarder à former une vraie famille ensemble, se protégeant, s’entraidant… Bref, une aventure pleine d’humanité va se dérouler sous les yeux d’un lecteur qui sera charmé par les personnages – ma préférence allant sans doute à Gary, qui m’a beaucoup touchée dans sa relation à sa maladie. Tantôt totalement perdu dans ses souvenirs qui se mélangent, il ne veut pas être un fardeau pour ses proches et va tout faire pour dissimuler cet Alzheimer qui le ronge.

Néanmoins, quelque chose m’a un peu déstabilisée dans cette lecture. Chaque chapitre s’intéresse à l’histoire du point de vue d’un personnage, et il est quelque peu compliqué de s’y retrouver au début. Et comme on ne comprend pas bien le rapport entre les différents protagonistes lorsqu’on les découvre, cela n’aide pas vraiment, car on a l’impression de passer du coq à l’âne. Mais après avoir fait connaissance avec les héros de cette histoire, on se prend au jeu de la narration alternée et on finit par apprécier ce choix de l’auteur.

Quelqu’un qu’on aime est un vrai vecteur de sentiments. Le lecteur rit, il est ému, tantôt en colère… quoi qu’il en soit, il ne sera pas indifférent à cette aventure. Cet ouvrage est également l’occasion de découvrir la maladie d’Alzheimer non seulement du point de vue de l’entourage proche, qui va la plupart du temps vouloir aider la personne en souffrance à retrouver ses souvenirs, mais qui va parfois craquer lorsque l’être cher ne parviendra pas à le reconnaître. Il s’intéresse aussi à celui atteint de cette pathologie, qui est tout d’abord conscient de ce qui lui arrive, et qui perd peu à peu pied dans ses souvenirs, mais plus généralement dans sa vie.


10 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL!! ♥ il faut que je me dépêche pour le lire :)

    RépondreSupprimer
  2. Plutôt moyen, non?
    Passe un bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  3. Arrête de lire de bons bouquins ! :P
    Tu devines que je note ce titre. ;)

    RépondreSupprimer
  4. Lui je pense me le lire pour mai/juin, il a l'air superbe, je ne suis jamais déçue par l'édition Sarbacane <3

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :-)