mardi 12 avril 2016

La Quête d'Ewilan - tome 1 : D'un monde à l'autre, Pierre BOTTERO



Quatrième de couverture :

La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre pas accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts'liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité. Épaulée par le maître d’armes de l’empereur et un vieil érudit, Camille parviendra-t-elle à maîtriser son pouvoir ?

264 pages, Éditions Le Livre de Poche, octobre 2012



Ce que j’ai pensé de cette lecture :

Adoptée alors qu’elle n’était qu’une enfant, Camille n’a aucun souvenir de sa vie avant cet évènement. Elle est désormais une collégienne presque comme les autres – car son intelligence a de quoi faire pâlir son prof de maths – et passe son temps avec Salim, son ami qui habite à la cité des Peintres. Elle vit dans un endroit bien plus embourgeoisé – pour preuve, elle vouvoie ses parents adoptifs –, mais ces derniers ne lui montrent aucun signe d’affection. Un jour, sans le faire exprès, elle saute dans un autre monde, manquant ainsi de peu de se faire renverser par un camion. Elle en parle à Salim, qui est quelque peu dubitatif, mais lorsqu’elle est à nouveau projetée à Gwendalavir en compagnie de son ami, il est bien forcé de se rendre à l’évidence. Les voilà plongés dans cet univers où Camille découvre qu’elle s’appelle en réalité Ewilan, et qu’elle doit accomplir une quête de la plus haute importance. Mais a-t-elle les épaules pour ?

Dès les premières pages, nous entrons immédiatement dans le vif du sujet, et les éléments nous permettant de découvrir Gwendalavir, ses habitants, ses us et coutumes, mais aussi la vie de Camille dans notre monde sont distillés au fur et à mesure. Point d’ennui pour le lecteur dans de longues descriptions ou explications, nous vivons l’aventure du point de vue de nos héros. Ewilan va y prendre connaissance de son don : elle maîtrise l’art du Dessin (pouvoir qui lui permet de modifier le cours des choses en se l’imaginant, et l’objet qu’elle a ainsi créé dans son esprit prend vie devant elle). Elle va également apprendre que ses parents ont disparu voilà plusieurs années alors qu’ils avaient tenté de sauver l’Empire, et qu’elle et son frère (dont elle découvre au passage l’existence) sont désormais les seuls à pouvoir protéger ce monde à l’ambiance médiévale de ses ennemis : les Ts’liches.

Le point fort de ce roman est sans doute la narration. Pierre Bottero a un réel talent de conteur. Il vous prend par la main dès la première page et vous accompagne dans son récit, vous faisant pénétrer dans son monde. J’ai beaucoup aimé sa plume et sa façon de donner vie à ses personnages et à cet univers. Le duo formé par Camille/Ewilan et Salim est vraiment très attachant. On découvre une réelle et sincère amitié, et Salim est bien décidé à accompagner Camille dans sa quête. Ils voyageront d’un monde à l’autre, seront épaulés de tiers comme Ellana, la marchombre, Edwin, le guerrier, Bjorn, le chevalier, ou encore Duom Nil’Erf, l’analyste. Ils sont tous attachants à leur manière, et le lecteur a plaisir à faire leur connaissance.

Cependant, il a manqué quelque chose à cette œuvre pour qu’elle me captive pleinement. Ayant lu des avis tous plus élogieux les uns que les autres, j’attendais beaucoup de ce récit, qui n’a finalement pas été à la hauteur de mes espérances. La partie dans l’Autre Monde a un peu moins capté mon intérêt (peut-être car je ne lis pas beaucoup de fantasy ?), et je dois bien reconnaître que je n’étais pas impatiente de continuer ma lecture. Il n’empêche que je me plongerai dans le second tome de La Quête d’Ewilan avec plaisir, car je veux quand même savoir ce qu’il advient de nos héros et de Gwendalavir.

D’un Monde à l’autre fut une lecture commune avec Kidae, et je vous invite à aller découvrir son avis.


14 commentaires:

  1. Je vois que tout comme moi, tu as aimé sans être emportée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se lira quand même la suite ensemble ? :)

      Supprimer
  2. Je ne suis pas sûr que j'aimerais ce genre de bouquin...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu ce roman il y a longtemps et moi aussi j'avais aimé, mais sans plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as lu l'intégralité de la trilogie ?

      Supprimer
  4. Une de mes sagas préférées ! Le premier tome c'est la découverte de tout, des personnages de Gwendalavir... et les tomes sont sublimes ! La deuxième trilogie magique aussi...la plume de Pierre Bottero est tellement belle et poétique <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que le tome 2 me séduira davantage :)

      Supprimer
  5. Je suis fan de cet auteur, la trilogie Ellana reste la meilleure à mes yeux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je finis d'abord La Quête d'Ewilan, on verra après la suite :)

      Supprimer
  6. Je l'ai lu il y a environ un an (à 20 ans, donc), et même si j'ai apprécié l'univers et la plume de l'auteur, j'étais un petit peu déçue par rapport à toutes les éloges que l'on peut lire sur ce livre ; je pense que je l'ai découvert un peu trop tard, je l'aurais sans doute adoré dans ma jeunesse ^^
    Cela ne m'a pas empêche de lire la suite et la deuxième trilogie :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aurais sans doute du le lire plus jeune...

      Supprimer
  7. J’ai adhéré rapidement à l’univers créé par l’auteur mais je déplore le peu de description consacrée à cet univers.La plume de Bottero est agréable, rythmée.Ca a été un bon moment de lecture, j'ai pas trop aimé l'héroïne je l'ai trouvé TROP TROP!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :-)