dimanche 1 mai 2016

Nos folies ordinaires, Éva GIRAUD



Quatrième de couverture :

Douze minutes pour prendre sa douche, vingt-trois pour prendre son petit déjeuner, être prêt pour prendre le tram et se rendre au travail pour affronter les dossiers. L’avenir de Jean, avocat au sein du prestigieux cabinet Montesquieu, était réglé comme du papier à musique, jusqu’au jour où le décès de son père et une sombre affaire d’infanticide eurent raison de sa routine quasiment militaire, laissant les marginaux de son immeuble, ces artistes, l’envelopper de leur monde et l’embarquer dans une vie où l’ennui n’existe pas.
Olive, sa voisine de palier, artiste et fumeuse de pipe. Bébé, la dame âgée. Mika, le poète aux tenues extravagantes. Bébert dit « Doc », le pirate révolutionnaire féminin : tous auront un rôle à jouer dans son apprentissage de la folie.

120 pages, Éditions Lilys, janvier 2016



Ce que j’ai pensé de cette lecture :

Jean est du genre à tout prévoir, à tout calculer. Sa vie est réglée comme une horloge. Il est avocat dans un brillant cabinet, et les jours se suivent et se ressemblent. Mais deux évènements vont venir mettre à mal cet équilibre. Tout d’abord, le décès de son père, qui provoque le départ de sa gouvernante, Joséphine, qui a désormais l’âge de prendre sa retraite. Or, Jean était très proche de cette femme, qui s’est occupée de son éducation et qui a fait de lui celui qu’il est. Par ailleurs, un cas de conscience se pose : on lui confie une nouvelle affaire, à savoir défendre un homme coupable d’un infanticide. C’est trop pour lui ! Il prend la décision de faire ce qu’il souhaite – et non pas ce à quoi on le destinait –, en quittant le cabinet Montesquieu. Il va donc repenser sa vie et ses rapports à autrui, et en particulier avec ses voisins un brin loufoques qu’il n’avait jamais vraiment côtoyés.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Jean et sa prise de conscience. Il a toujours fait comme bon semblait aux autres. Par exemple, Joséphine, qui s’est occupée de lui et de son éducation, l’a constamment vu comme un garçon très intelligent qui devait faire quelque chose d’important de sa vie, devenir quelqu’un. Ainsi, pour ne pas la décevoir, il a fait des études pour être un brillant avocat, annihilant toutes ses envies. Mais en tissant des liens avec ses drôles de voisins (Olive, une fille de joie ; Mika, un artiste ; Bébé, une femme d’un certain âge qui tient un café ; ou encore un homme qui vit comme si son épouse décédée était toujours à ses côtés), il ne tarde pas à s’apercevoir qu’il était passé à côté de gens formidables – bien que différents et quelque peu loufoques – et regrette de ne pas s’être intéressé à eux plus tôt. Et ensemble, ils vont se reconstruire : Olive aidera Jean à trouver des petits boulots ; quant à lui, il lui permettra d’obtenir un emploi aux mœurs moins dissolues. J’ai donc beaucoup aimé la façon dont ses personnages pénètrent dans le quotidien les uns des autres, mais aussi participent à leur évolution, en s’imbriquant telles des pièces de puzzle pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

Par ailleurs, j’ai particulièrement apprécié l’écriture d’Éva Giraud. Ainsi, nous pouvons par exemple lire : « On tombe amoureux d’une âme qui nous attire. » Ou encore : « Lire n’était pas qu’un simple divertissement : c‘était aussi, et surtout, le moyen de nourrir son esprit de questions qui restent souvent sans réponse. » Elle donne beaucoup d’humanité aux protagonistes qu’elle met en scène, et nous propose de découvrir leur cheminement personnel, que j’ai trouvé intéressant et bien exploité. Et elle nous rappelle que nous n’avons qu’une vie, et que l’important est de savoir être parfois égoïstes pour prendre les décisions qui nous rendront heureux, plutôt que de sacrifier son propre épanouissement pour faire plaisir à des tiers.  


7 commentaires:

  1. Ça a l'air vraiment super, je rajoute à ma (trop) longue liste de bouquins à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah toi aussi tu as une liste de livre qui n'en finit plus de s'allonger ? :)

      Supprimer
    2. Oui c'est ça. .. sauf qu'ils sont éparpillés dans toute la maison,dans de gros sacs de courses, car les bibliothèques sont pleines. Mais on a prévu d'en faire une sur tout un mur à moyen terme. Je ferai toute une partie pal ;)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas mais ta chronique est excellente et donne très envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas, mais j'avoue que maintenant j'ai très envie de le lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! J'espère qu'il te plaira !

      Supprimer

Merci pour votre commentaire :-)